Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Jean Roche - BETEN International

La certification BIO

16 Mai 2011, 10:46am

Publié par jeanroche

De tradition familiale, nous avons toujours été convaincus que la meilleure agriculture se pratiquait sans traitements chimiques (engrais de synthèse, pesticide, insecticide, fongicide, etc.), pour le bien-être des plantes elles-mêmes, de la terre qui les nourrit, de la nappe phréatique qui les abreuve, et pour la santé de tous les êtres vivants de notre belle planète dont l’alimentation dépend de leur qualité intrinsèque, humains y compris. Il nous tenait donc à cœur de respecter le plus possible un mode d’agriculture biologique dans nos projets.  Ainsi, BETEN fut la première société certifiée ECOCERT en Ukraine, toutes productions confondues.

 

En 2003, nous avons décidé de faire certifier les champs de lavande non traités qui donnaient l’huile essentielle d’origine ukrainienne que nous proposions à nos clients grassois. Il ne s’agissait pas de répondre à « une mode » ou de se positionner sur « un nouveau créneau marketing », mais d’apporter la preuve par un organisme extérieur indépendant de la qualité de nos produits, et du respect accordé à l’environnement (ainsi qu’à la santé des paysans travaillant pour nous). Puis nous avons étendu cette certification à d’autres productions de plantes aromatiques afin d’élargir la gamme d’huiles essentielles certifiées biologiques proposées aux parfumeurs. Ces derniers rentrent ces matières premières nobles dans leurs compositions de produits cosmétiques bio, ou à destination de l’aromathérapie. Dans le cadre de cette activité, il nous est aussi arrivé de faire certifier des champs de céréales et d’oléagineux.  

 

Mr Antoniets n'a pas attendu que le système politique l'encourage à prendre le chemin de l'agro écologie par des mesures incitatives et subventionnées. Il l'a fait par respect de la santé de la terre et des fermiers qui travaillaient pour lui, à une époque où ce choix aurait pu l'envoyer en aller simple pour la Sibérie. Par son observation de la nature, par l'amélioration des techniques anciennes, et par sa capacité à former et à partager ses idées, il a donné la prospérité à son kolkhoze dont les produits, réputés pour leur qualité, se vendent toujours très bien aujourd’hui, même sur le marché du conventionnel puisqu'il n'y a pas de loi sur le bio en Ukraine! Et les rendements sont aussi tout à fait satisfaisants. Il nous tenait à cœur de diffuser au plus grand nombre cet exemple positif car il est fondamental de montrer ce qui marche dans le bio, et que des exemples de méthodes alternatives au système actuel ont fait leur preuve.  Ayant lu quelques ouvrages sur Pierre Rabhi, un autre philosophe et praticien de cette conception de la vie, nous nous sommes rendus en 2007 à La Blachère en France afin de présenter au directeur de son association « Terre & Humanisme » le travail de Mr Antoniets.

 

De fil en aiguille, nous avons été mis en contact avec Coline Serreau qui tournait un film sur le sujet en Inde, au Brésil, au Maroc, en France… et qui nous a donc fait le plaisir de venir nous rendre visite en Ukraine ! Nous l’avons accompagné à AGROEKOLOGHIA, la ferme de Mr Antoniets, et c’est ainsi que le message de cette grande réussite a pu être diffusée aux 300 000 spectateurs qui ont vu ce documentaire « Solutions locales pour un désordre global » (diffusé dans les salles de cinéma d’avril à septembre 2010, ainsi que disponible actuellement en DVD à la « FNAC », et en livre chez l’éditeur « ACTES SUD »).  L’un des grands moments de cette aventure fut l’organisation par l’Ambassade de France en Ukraine de la projection de ce film dans une salle de cinéma de Kiev, avec sous-titrage en ukrainien, puis le relais pris par des projections dans toutes les grandes villes d’Ukraine grâce au réseau des Alliances Françaises.    

 

Sur l’invitation de l’Ambassade, Colinne Serreau et Mr Antoniets ont été invités à répondre aux questions des nombreux journalistes présents pour l’occasion en conférence de presse, en préambule de la projection, et aux nombreuses questions de la salle. Notre équipe aussi n’a pas cessé de se relayer pour faire passer le message autour de ces évènements, auprès du grand public, mais aussi des agriculteurs directement concernés par le choix de leurs pratiques (ainsi qu’ aux politiques responsables du système dans lequel ils enferrent les intervenants de ce marché). Ainsi, un article est paru en septembre 2010 dans la France Agricole sur le sujet. Nous espérons qu’il aura intéressé, voire peut-être même inspiré, de nombreux agriculteurs français…

 

Commenter cet article