Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Jean Roche - BETEN International

Et Tchernobyl alors?

16 Mai 2011, 10:42am

Publié par jeanroche

Mais Tchernobyl me direz-vous ? Les produits n’étaient-ils pas radioactifs ? Il faut savoir qu’avant de me lancer dans l’agriculture, j’ai réalisé de nombreux projets dans des domaines divers du bâtiment, des usines, voire même des centrales nucléaires. J’étais d’ailleurs chargé de la maintenance et de la protection de l’usine de Cherbourg, puis de …, et je connais donc très bien le fonctionnement d’une centrale ainsi que la gestion des risques qui y sont liés. Le jour de l’explosion du réacteur de l’usine nucléaire de Tchernobyl, le vent soufflait du sud vers le nord, et le nuage qui s’est formé a pollué la frange tout à fait au nord de l’Ukraine puis ce que cette petite ville se trouve à la frontière nord de l’Ukraine avec la Biélorussie.

Il y a d’ailleurs principalement dans cette région des marécages. Le nuage est bien passé au-dessus de la Biélorussie, des Pays Baltes, de la Suède où il a été détecté et où l’alerte a été donné, de la Norvège, puis il est redescendu sur l’Angleterre, la France (où les balises de Cherbourg ont sonné et où l’on a cru à un moment à une fuite de l’un des réacteur de l’usine française !) puis est redescendu jusqu’au-dessus de la Corse et est remonté selon les mouvements anticycloniques des ventes en tourbillon au-dessus de l’Italie, de  l’Autriche et de l’Allemagne . Il n’est jamais revenu plus à l’Est sur l’Ukraine du fait de la chaîne des Carpates qui constituent une barrière naturelle. Je me suis d’ailleurs moi-même rendu plusieurs fois à Tchernobyl car cela m’intéressait en tant qu’ingénieur de comprendre les causes de cette catastrophe, et d’essayer de répondre aux problématiques techniques pour résoudre la pollution énorme qu’a engendré ce drame. J’ai monté d’ailleurs tout un dossier sur le sujet, et ai fait mes préconisation auprès de l’agence Européenne saisi du dossier mais cela n’a pas été suivi d’effet. D’autres sociétés ont été missionnées pour gérer la fermeture du sarcophage afin de contraindre le pollution et d’envisager l’avenir de ce site. Mais cela pourrait faire encore l’objet d’un autre blog à lui seul…

Ainsi, lorsque j’ai pu moi-même investir dans mes propres productions agricoles en Ukraine, j’ai bien évidemment prélevé auparavant quantité d’échantillons de terre, dans toutes les régions à l’Ouest de Kiev, à l’Est, au Sud, etc. pour les amener en France et les faire évaluer par les meilleurs laboratoires. Il en est sorti que ces échantillons étaient moins radioactifs que les zones les moins radioactives de France ! Je n’en avais bien sûr pas dévoilé la provenance aux scientifiques chargés de l’analyser afin d’éviter toute influence sur la pratique de ces analyses. Quant plus tard, les clients qui m’achetaient les matières premières que je vendais par unité de bateau de blé ou d’orge s’inquiétait de savoir si ces produits contenaient de la radioactivité, je leur fournissais les certificats d’analyses d’échantillons représentatifs prélevés et les incitais à faire de même à l’arrivée des bateaux en France sur des échantillons prélevés par eux, pris au hasard. Tous ces sont TOUJOURS revenus NEGATIF et ont m’accusait alors de mentir sur l’origine de production de ces céréales. Certaines idées reçues ont la vie dure !!!

Commenter cet article